Le collectif Archives LGBTQI

Nous sommes un collectif de lesbiennes, gays, bi, trans, queers et intersexes. Nous coordonnons, avec toutes les personnes et associations intéressées, la création d’un Centre d’archives et des mémoires LGBTQI+ à Paris.

San Francisco, Berlin, Amsterdam, Bologne, Londres disposent de tels Centres où la gestion des archives, y compris leur conservation sur place, est intégralement assurée par les LGBTQI+.

Aujourd’hui, à la différence de toutes ces métropoles, la mairie de Paris veut nous déposséder de nos archives et nous imposer un autre modèle de Centre où les archives seraient dispersées dans diverses institutions publiques (Archives nationales, départementales, musées), affaiblissant gravement leur accessibilité et leur visibilité.

Nos archives et nos mémoires sont en danger. Il y a urgence, mobilisons-nous !

> Atelier, samedi 6 juillet, à partir de 14h à La Gaîté lyrique, 3bis rue Papin, 75003 Paris

 » Devenir lesbienne : tuto sonore pour les copines « 

Atelier organisé dans le cadre du Festival des cultures queer : Loud & Proud 2019 par le collectif Archives LGBTQI. Cet atelier d’enregistrement se propose de constituer une archive sonore participative. Venez raconter comment vous vous êtes affirmées comme lesbiennes, et donner vos conseils aux baby-gouines et à celles qui n’ont pas connu l’époque où un bandana pouvait faire la différence.

À l’abri des regards, venez raconter comment, grâce à quoi, à l’aide de qui, vous vous êtes révélées à vous-mêmes et au monde entier. Un espace pour témoigner et nourrir l’histoire collective lesbienne, mais aussi pour transmettre votre expertise aux baby-gouines et à celles qui hésitent. Faut-il boutonner sa chemise jusqu’en haut et faire un ourlet à son bonnet ? Choisir entre être butch ou fem ?

Venez seules ou à deux, et apportez un objet qui a compté dans votre histoire lesbienne. Avec le collectif Archives LGBTQI, vous en ferez une archive sonore. Un documentaire sonore et participatif sera monté à partir des récits enregistrés et diffusé sur la chaîne podcast du collectif.

> Débat public, dimanche 23 juin, à partir de 17h au Centre Gai Lesbien de Paris-Île-France, 63 Rue Beaubourg, 75003 Paris

 » Un centre d’archives et des mémoires LGBTQI communautaire : toutes et tous concerné.e.s ! « 

Débat organisé dans le cadre de la Quinzaine des fiertés par le collectif Archives LGBTQI et animé par Cy Lecerf Maulpoix, journaliste. Les intervenant.e.s invité.e.s (le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, l’Association Médusa, les Archives Recherches Cultures Lesbiennes (ARCL), l’Académie Gay et Lesbienne et le Collectif ) témoigneront de leur expérience en matière de gestion d’archives afin d’illustrer tout l’intérêt du projet porté par le Collectif d’un centre d’archives autonome et communautaire, au regard de la conception institutionnelle et patrimoniale des archives qu’on voudrait nous imposer, notamment du côté des autorités municipales.

> Conférence de presse, lundi 3 juin au Centre Gai Lesbien de Paris-Île-France, 63 Rue Beaubourg, 75003 Paris

(photo Hornet.com)



Des membres du collectif ont présenté le projet de Centre d’archives et des mémoires LGBTQI+ puis répondu aux questions du public.

> Télécharger le dossier de presse
> Résumé du déroulé et les échos dans les médias

Les archives d’associations, de militant.e.s et de personnes LGBTQI+ en France (et au-delà) sont notre mémoire. Elles racontent des vies et permettent nos vies, elles racontent des luttes politiques et permettent les nôtres, présentes et à venir. 

C’est pourquoi nous refusons leur lente et invisible disparition, leur maintien au secret, l’absence d’études à leur propos, leur dispersion. Nous voulons que nos communautés, dans leur diversité, soient entendues par les pouvoirs publics face à cette urgence et associées à la solution.

Nous voulons un Centre d’archives pérenne, ouvert, inclusif dans les supports et objets archivés. Nous voulons des archives largement accessibles y compris en ligne, numérisées, protégées, gérées par les personnes concernées. Nous voulons un Centre d’archives qui suscite le travail des chercheuses et des chercheurs, qui propose à tout public des expositions, des débats, des ateliers de co-construction d’archives, des actions éducatives, etc. Bref, un Centre d’archives LGBTQI+ communautaire, comme il en existe déjà dans plusieurs pays.